10 erreurs à éviter pour bien chausser mon enfant - Partie 2

10 erreurs à éviter pour bien chausser mon enfant - Partie 2

- Catégories : L'enfant , La chaussure

Vous en voulez encore ? Ça tombe bien, on en a plein en stock !

L’équipe de Petits Pas de Géant revient avec la suite des erreurs à éviter pour bien chausser son enfant.

Précédemment...

Dans la première partie de cette thématique, nous avons abordé l’importance de choisir des chaussures adaptées au pied de l'enfant et à son niveau de motricité. Nous avons également parlé de la vraie définition du souple et du bon rapport qualité/prix. Nous avons aussi vu que le maintien de la cheville et le soutien de la voûte plantaire, c’était NO WAY !!!

Il nous reste encore plusieurs sujets à aborder, d'autres erreurs à ne pas faire lorsque l’on cherche à bien chausser son enfant… Les voici.

D'autres erreurs à éviter

6. Penser qu’il n’a qu’une seule pointure / utiliser un pédimètre en plastique

Mon enfant fait du ...

Lorsque l’on entend/lit cela, cela nous fait toujours un petit quelque chose… Ô rage Ô désespoir !

C’est quelque chose que l’on a pris l’habitude de dire, mais qui en fait n'a pas de sens.

Le monde de la chaussure pour enfant est un mystère, aucune marque n’a les mêmes pointures qu’une autre ! Il n’existe pas de pointure standard.

Aller faire mesurer les pieds de son enfant en magasin avec un pédimètre en plastique ou se fier à la pointure d’une autre marque est donc complètement inutile. Il n’y a pas de meilleur moyen de se tromper...

Sur Petits pas de Géant, nous ne proposons pas la recherche par pointure, justement pour éviter les erreurs liées à cette croyance. Un parent ne peut pas, par exemple, rechercher toutes les chaussures que nous avons en pointure 23. Cela n'aurait pas de sens, car le 23 d'une marque peut être trop grand pour son enfant, alors que le 23 d'une autre serait déjà trop petit.

Mais alors, c’est super dur de trouver la bonne pointure pour chaque modèle !

Pas sur Petits Pas de Géant ! Au contraire, c’est même super facile car nous avons tout préparé pour vous faciliter la vie. Pour vous aider à trouver la pointure adaptée, nous avons retroussé nos manches et mesuré chacune des chaussures que nous revendons (avec un outil professionnel, le Plus 12) afin de connaître la longueur réellement disponible pour le pied dans la chaussure. Nous sommes trois à mesurer les chaussures, car tout le monde mesure un peu différemment. Ainsi, avec trois vérifications, nous sommes certains de trouver la mesure juste !

Pour savoir quelle pointure choisir pour votre enfant, il ne vous reste plus qu’à regarder le pédimètre de la marque désirée, nous avons tout calculé !

7. Arrondir les mesures de ses pieds

Trouver la bonne pointure pour son enfant, c’est au millimètre près !

Lors de la prise de mesures des pieds de votre petit Géant, nous vous demanderons toujours d’obtenir les valeurs les plus précises possibles. Pas parce qu’on veut vous embêter, mais pour vous éviter les erreurs !

On le sait, ce n’est pas facile d’être très précis quand bébé bouge, quand il ne veut pas poser son pied, quand ça lui fait des chatouilles… on est donc tenté d’arrondir les mesures. Mais alors, on peut vite se retrouver avec la mauvaise chaussure.

  • Si on arrondit la longueur au 0,5 supérieur, on risque de choisir une pointure trop grande.
  • Si on arrondit la longueur d'un pied au 0,5 inférieur, et la longueur de l’autre au 0,5 supérieur, on risque de se retrouver avec un pied en 21 et l’autre en 22 !
  • C’est pareil avec la largeur. Si les mesures sont arrondies, on peut obtenir des pieds larges alors qu’ils sont moyens, ou bien un pied fin et l’autre moyen

Et notre outil dans tout ça, il n’y comprend plus rien !

Les pédimètres des marques sont très précis, chaque pointure est associée à une fourchette de mesures calculée au millimètre près ! La marge nécessaire dans la chaussure n’est pas une marge d’erreur.

Vous retrouverez plein d’explications sur les méthodes de prise de mesures, des conseils et des astuces dans notre rubrique "La bonne pointure"

8. Lui mettre des chaussures avec un talon

Il est possible de craquer naïvement sur des chaussures proposées dans le commerce, qui ont un petit talon. Parce que c’est mimi, et parce qu’on se dit que ce n’est pas bien méchant. En fait, il y a plusieurs raisons pour lesquelles il ne faut pas faire porter des chaussures avec des petits talons aux enfants.

Déjà, si l’on ajoute quelque chose sous le talon d’un enfant, cela modifie son centre de gravité, c’est-à-dire la façon dont son corps trouve son équilibre. Pour eux qui sont en plein apprentissage de l’équilibre (même encore à 4 ans), ce n’est vraiment pas bien.

Ensuite, la façon de marcher est différente avec des talonnettes. Le corps étant poussé vers l’avant, ce sont les chevilles, les genoux et même le dos qui compensent. Cela va provoquer des douleurs, que leur petit corps en évolution ne doit pas subir !

Enfin, souvent, ce type de chaussure avec petit talon n’est pas souple ou pas assez. La semelle rigide et épaisse ne permet pas à l’enfant de sentir ce qui se passe sous ses pieds.

Voilà le truc à retenir : il faut du plat !

9. Acheter des chaussures à l’avance

(et prendre la pointure au-dessus sans remesurer les pieds, sans réévaluer la morphologie, en se disant que ça conviendra)

En tant qu’adulte, bien sûr que nous pouvons acheter des chaussures en avance pour la saison prochaine. C’est facile, notre pointure reste la même !

Les enfants par contre, grandissent très vite et changent de pointure plus ou moins rapidement selon leur âge.

Le saviez-vous ?  En moyenne, et selon ses poussées de croissance, un enfant :

Entre 1 et 2 ans change de pointure tous les 2 à 3 mois

Entre 2 et 4 ans, tous les 3 à 4 mois

Entre 4 ans et 6 ans, tous les 4 à 6 mois

Après 6 ans, il grandit d’une à deux pointures par an.

Bien entendu, cela va dépendre de chaque enfant, il s’agit d’une moyenne. Les pics de croissance sont aléatoires, on ne peut pas savoir avec certitude quand un enfant devra changer de pointure.

Si en début d’année, on achète des chaussures pour le printemps/été en choisissant la pointure au-dessus de la taille actuelle, on peut se retrouver au mois d’avril avec une paire déjà trop petite car bébé a grandi à la vitesse de l’éclair !

L’anticipation, c’est donc aussi très risqué. Le mieux, c’est de mesurer ses pieds chaque mois afin de s’assurer que ses chaussures sont toujours adaptées.

10. Lui faire porter les chaussures d’un autre petit Géant

Grand frère, grande sœur, cousin, copain, qui vous voulez, la réponse sera la même ! Il n’est pas conseillé de faire porter à un enfant une paire de chaussures qui a déjà chaussé d’autres petits pieds.

Les chaussures souples s’adaptent aux pieds qui les portent, à plusieurs niveaux. Elles sont conçues pour que chaque enfant ait l’impression que la chaussure a été créée spécialement pour lui, et rien que pour lui.

Récupérer les chaussures d’un autre enfant de la famille, d’amis, ou bien acheter une paire d’occasion, ce n’est vraiment pas top !

C’est possible, mais à certaines conditions :

  • que la semelle extérieure n’ait aucune trace d’usure
  • que la semelle intérieure soit changée (car elle a mémorisé la forme du pied du premier enfant, et tout simplement pour une question d’hygiène)
  • que la tige ne soit pas déformée
  • qu’elles correspondent aussi à la morphologie du petit Géant qui va les porter
  • que le caoutchouc ne soit ni abîmé, ni durci

C'est ainsi que s'achève la thématique des "10 erreurs à éviter pour bien chausser son enfant".

Nous pensons avoir tout dit, en tout cas assez pour vous donner les clés d'un bon chaussage ! Pour toutes les questions qu'il vous reste (s'il y en a), n'hésitez pas à nous contacter via notre formulaire de contact. Nous serons ravis de vous répondre ;)

Articles en relation

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire