10 idées reçues sur la chaussure souple

10 idées reçues sur la chaussure souple

- Catégories : La chaussure

Les chaussures souples révolutionnent peu à peu le monde de la chaussure pour enfant. C’est super, mais elles ne sont pas encore bien ancrées sur le marché. Et comme toute chose qui reste encore méconnue par un grand nombre de personnes, elles sont associées à quelques idées reçues.

Des idées tenaces, qui reviennent souvent mais qui sont pour la plupart complètement fausses.

Heureusement, Petits Pas de Géant est là pour rétablir la vérité !

1. Une chaussure souple, ce n’est pas solide

Pour plusieurs personnes, souplesse veut dire fragilité. Une chaussure souple serait donc moins solide qu’une chaussure rigide, et elle ne serait pas assez résistante aux différentes activités de nos enfants.

C’est faux ! La souplesse n’a rien à voir avec la solidité d’une chaussure. Il existe des modèles de chaussures souples pour tous les niveaux de motricité, il suffit de choisir le modèle adapté au niveau de son enfant et il conviendra parfaitement à son utilisation. Évidemment, un enfant de 5 ans ne va pas porter des chaussures très fines et très souples pour les premiers pas, pour aller courir dans la forêt ! Mais il peut tout à fait porter une paire de chaussures en cuir avec une semelle en caoutchouc (éventuellement renforcée à l’avant) qui sera conçue pour une utilisation en extérieur.

Il faut donc retenir que ce n’est pas parce qu’une chaussure est souple qu’elle n'est pas solide. De la même façon qu’une chaussure rigide n'est pas forcément résistante ! Il faut aussi évaluer la qualité des matériaux qui la composent et sa conception. Chez Petits Pas de Géant, nous faisons très attention à cela lorsque nous sélectionnons nos modèles car nous savons qu’une bonne chaussure est une chaussure qui dure (jusqu’au prochain changement de pointure !).

2. Ce n’est que pour les tout-petits (après 3 ans, c’est fini)

Beaucoup de parents, ou non-parents, ont tendance à penser que les chaussures souples ne sont faîtes que pour les bébés. On pense que ce n’est qu’au tout début de l’apprentissage de la marche que les pieds ont besoin d’être chaussés en souple, qu’après ce n’est plus nécessaire.

Détrompez-vous ! C'est seulement vers 7 ans que la mécanique de la marche se rapproche de celle de l'adulte. Jusqu’à 6 ans environ, le pied d’un enfant est en développement constant. Si l'on regarde le pied d'un bébé et le pied d'un enfant de 6 ans, on se rend compte d'une grande différence. Le coussinet graisseux que les petits ont sous le pied disparaît en s’affinant et l’on voit apparaître le creux de la voûte plantaire. La cheville devient aussi plus mobile.

Il est nécessaire de mettre à nos enfants des chaussures souples qui se rapprochent au plus de la marche pieds nus (et surtout de leur retirer dès que possible). Les chaussures ne doivent pas contraindre les mouvements, ni le développement, pour permettre aux muscles intrinsèques du pied d'être plus fortsIl y a aussi moins de risque de pieds plats douloureux quand les enfants sont habitués à marcher pieds nus.

En cas de besoin, c'est seulement après l'âge de 6 ans que l'enfant portera des semelles orthopédiques. 

Et après 7 ans ?  il n’y a pas de moment pour arrêter les chaussures souples ! On peut en porter toute la vie si on veut ;)

3. Une chaussure souple, c’est moche !

Alors on ne vous dit pas qu’au début tout était beau… On vous l’accorde même, lorsque nous avons commencé à commercialiser des chaussures sur Petits Pas de Géant, les premières que nous avons reçues n’étaient pas des plus jolies !

Mais les choses ont changé en 16 ans (heureusement). Aujourd’hui, les marques proposent des modèles avec un super look, des baskets colorées, des chaussures classiques ou plus originales, du brillant, des motifs… On peut créer un super look à son enfant tout en respectant ses petits pieds.

Regardez les dernières collections de Naturino, Kickers, Bobux, Zapato Feroz, Tip Toey Joey et nos autres marques. Il y a un vrai travail de design et d’esthétique au niveau des couleurs, des matières, des détails, si bien que l’on ne voit quasiment pas la différence entre le souple et le non souple. A part la conception, et ça change tout pour les pieds de nos enfants !

A chaque fois que les marques nous présentent leur prochaine collection, nous les félicitions et les encourageons à aller plus loin dans la création pour pouvoir vous proposer encore plus de choix.

4. Le souple, c’est juste une tendance « bobo »

C’est un peu l’argument que donnent tous les sceptiques des chaussures souples. Mais le souple n’est pas une tendance mode ou lifestyle comme il en arrive chaque saison ! C’est bien plus que cela, c’est un concept développé à la suite d’études et d’investigations médicales sur la physiologie des pieds des enfants et leurs besoins. Les bienfaits des chaussures souples ont été confirmés par de nombreux spécialistes du monde entier.

5. Les chaussures souples rendent les pieds plats

C’est tout l’inverse, justement ! C’est en portant des chaussures avec une correction dont il n'a pas besoin que l'on risque de nuire au pied. Lorsque la voûte plantaire est constamment soutenue, le pied ne se muscle pas assez. Dans une chaussure souple sans soutien de voûte plantaire, les muscles travaillent plus et le pied devient plus fort.

Soyez rassurés, vous ne risquez pas d’avoir le pied plat à cause d'une chaussure souple!

6. En chaussures souples, on a mal aux pieds

Il nous arrive d’entendre que lorsqu’on marche avec des chaussures souples, on a mal aux pieds car on sent tous les cailloux au sol. Alors oui, on ressent beaucoup plus le sol qu’avec des semelles de 4cm ou des chaussures de sécurité ! Mais il y a une différence entre sentir et avoir mal… Le principe même de la chaussure souple ou barefoot, c’est de se sentir comme pieds nus en ayant les pieds protégés.

On est bien plus proche du sol car la semelle est fine, mais on en reste pas moins confortable. Et aucun risque que les aspérités du sol viennent abîmer/trouer la chaussure, pas plus qu’avec des chaussures classiques !

7. C’est trop difficile à trouver

Dire que les chaussures souples sont aujourd’hui partout dans le commerce serait mentir. Quand on se balade dans les rues des moyennes et grandes villes, la majorité des modèles que l’on voit en vitrine des boutiques de chaussures pour enfants ne sont pas souples. Il faut un peu fouiner pour en trouver, et les vendeurs ne sont pas toujours bien renseignés.

Par contre, l’offre s’est beaucoup développée sur internet. Le meilleur exemple étant bien sûr Petits Pas de Géant ! Inutile de préciser qu’il y a 16 ans, nous étions les premiers et les seuls en France à vendre des chaussures souples pour enfants. C’est d’ailleurs une grande fierté pour nous d’avoir lancé le concept et d’avoir ouvert la porte aux autres acteurs qui nous ont rejoint sur le marché ces dernières années.

Sur notre site, vous pouvez accédez à une offre diversifiée de chaussures pour tous les enfants, tous les âges, tous les pieds. En plus de l’offre de produits, nous proposons un réel accompagnement et un service après-vente pour vous accompagner avant, pendant et après l’achat.

Finalement, taper « chaussures souples » ou « Petits Pas de Géant » sur Google, ce n’est pas si difficile, si ?

8. Les chaussures souples, c’est trop cher !

Quand il est question de prix, tout est relatif. Trop cher par rapport à quoi ? Cela dépend du budget de chacun mais aussi des critères de choix et de l’importance accordée à ces critères. Si pour certains, la recherche du prix bas est une priorité, pour d’autres il est important d’avoir un bon rapport qualité/prix. Dans ce cas, un prix un peu plus conséquent est tout à fait acceptable si la qualité est au rendez-vous. Cela peut aussi être la durabilité, les conditions de fabrication, les matériaux utilisés…Chaque parent investit dans ce qu’il considère important.

Ce n’est pas l’aspect souple d’une chaussure qui fait qu’elle coûte plus cher. La preuve étant qu’on peut trouver des modèles souples chez différentes marques plus ou moins connues à des prix bas, voir même très bas. Mais se pose alors la question de la composition des produits, de leur lieu de fabrication, de leur durabilité…

Chez Petits Pas de Géant, nous souhaitons depuis toujours proposer à nos clients des chaussures de qualité, fabriquées avec des matériaux respectueux des pieds de nos enfants et de leur santé. Cette qualité implique un certain coût, mais nous essayons de maintenir le meilleur rapport qualité/prix possible.

Un élément de réflexion pour finir : une chaussure souple, respectueuse, confortable, durable, fabriquée en Europe ne sera finalement pas beaucoup plus chère qu’une paire de mini baskets Adidas, Nike, Vans…

9. Le souple s’adresse uniquement aux enfants

Qui a dit que les adultes ne pouvaient pas eux aussi porter des chaussures souples ? Que celui qui a répandu cette fausse information se dénonce, nous le retrouverons et nous lui ferons changer d’avis avec l’une de nos paires en grande pointure !

Le souple n’est évidemment pas réservé aux enfants, tout le monde a droit aux sensations et au confort de ce type de chaussures. Il existe des marques de chaussures souples dédiées aux adultes, et certaines marques qui proposaient à la base leurs modèles aux enfants ont développé des collections pour leurs parents. Chez Petits Pas de Géant par exemple, nous revendons également les modèles adultes de la marque Zapato Feroz (collection Mama et Papa) et ceux de la marque Froddo (collection Barefoot).

Pourquoi ne pas tenter l'expérience lors de votre prochaine commande ?

10. Ce n’est pas pour tous les types de pieds

Pied fin, pied large, pied dodu, cheville forte… Peu importe, les chaussures souples s’adressent à tous ! Comme sur le marché classique, il existe des modèles pour tous les types de pieds. Il existe même des modèles souples pour les enfants qui portent des orthèses ;)

Il suffit de trouver la bonne chaussure et la bonne pointure !

Vous aviez déjà entendu ces idées reçues sur les chaussures souples ?

Vous en aviez aussi avant de connaître Petits Pas de Géant ?

Articles en relation

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire