Pourquoi des chaussures souples ?

Pourquoi des chaussures souples ?

- Catégories : Default

En 2006, les chaussures souples n’existaient pas en France. Imaginez donc Maud (notre créatrice) qui souhaitant trouver des chaussures souples pour son petit garçon, s’est retrouvée dans une galère sans nom… donnant finalement naissance à Petits Pas de Géant !

Aujourd’hui, les chaussures souples, on en parle, on connaît, on les conseille (de plus en plus en tout cas). Il y a encore du chemin à faire pour combattre certaines vieilles idées, mais nous travaillons chaque jour pour faire connaître les bienfaits des chaussures souples.

Et comme une petite piqûre de rappel ne fait jamais de mal, voici quelques explications utiles.

Les chaussures rigides, on n’en veut pas !

La marche est un effort de collaboration exigeant la communication constante entre le cerveau et les pieds. Les nerfs situés sous le pied sentent le sol et envoient des signaux au cerveau qui l’aident à déterminer comment et où le poids du corps devra être réparti pour l’équilibre. Les chaussures changent cette communication avec le cerveau, et plus la semelle est épaisse et rigide, plus le message sera nul.

Dans une chaussure rigide : un contrefort rigidifie l'arrière de son pied, sa plante de pied ne peut pas se plier, ses orteils ne peuvent pas agripper. Et en plus, elles sont lourdes !

Le pied d’un bébé contient plus de chair et de cartilages que d’os. C’est ce qui le rend si flexible. Une chaussure trop rigide ou trop serrée peut déformer le pied de votre enfant.

C’est quoi une chaussure souple ?

Elles se plient en long, en large, et en travers pour pouvoir suivre les mouvements des pieds.

Elles sont agréables à porter et font penser autant que possible à la marche pieds nus, tout en protégeant les pieds des sols hostiles.

Elles ne bloquent pas la cheville des enfants et laissent de l’espace pour étaler les orteils.

Elles sont légères et ne sont pas dures à l’arrière.

Elles n’ont pas de soutien de voûte plantaire.

Pourquoi c’est important ?

La voûte plantaire est une arche sous le pied qui relie le talon aux orteils. Elle est constituée d’os, de ligaments, de tendons et de muscles. Cette arche permet de distribuer harmonieusement le poids du corps au pied, un vrai travail de ressort et d’amortisseur.

À la naissance, le pied du bébé, en apparence plat, possède en réalité un coussinet graisseux qui, situé sous l'arche osseuse, fait office de soutien naturel de la voûte plantaire.

Avec la marche, les muscles se développent et le coussinet de graisse disparaît. La cambrure apparaît à l'œil et c'est entre 2 et 6 ans que le pied se creuse.

Le risque, en ayant porté un soutien artificiel, est l’affaissement du pied par manque de développement musculaire. Des douleurs et des fragilités vont alors apparaître : pieds, chevilles, genoux, bassin, dos...

A savoir : les chaussures ne sont pas souples si la semelle ne se plie qu’un petit peu en forçant.

En bref, chaussures souples = liberté, développement naturel de l’enfant et épanouissement !

 

Sur www.petitspasdegeant.com vous trouverez uniquement des chaussures souples, classées par niveau de marche pour que vous trouviez la paire idéale.

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire